Aisne Club 44 < Aisne < Picardie

Bloc 2 Zucarello

Le bloc n°2

C'est pendant près de 50 ans de service que le Bau n°2 accueillit différentes armées et pour des usages tout aussi divers.

Vue probable du Bau n°2 dans son état au départ de l'armée allemande. Photographie prise le 1er Septembre 1944 par les troupes américaines.
Vue probable du Bau n°2 dans son état au départ de l'armée allemande. Photographie prise le 1er Septembre 1944 par les troupes américaines.

 

A sa construction entre 1942 et 1944, ce bunker de 110,20m était destiné a accueillir l’Etat Major de l’OberKommando der Wehrmacht (Commandement de toutes les armées).

 

Il reçoit la numérotation Bau 2, en sachant que dans la hiérarchie allemande, plus le chiffres est petit, plus sa fonction est importante.

 

Il servit en entre le 15 Août et le 27 Août pour l’Oberbefelhshaber West (Haut-commandement Ouest) commandé par le Generalfeldmarschall Model accompagné de son aide de camp, le General Speidel.

 

Photographie de la place d'armes des PFAT. Le bunker n°2 est le bâtiment qui se trouve à l'arrière plan.
Photographie de la place d'armes des PFAT. Le bunker n°2 est le bâtiment qui se trouve à l'arrière plan.

Après la guerre, une partie du camp du W2 est utilisé de 1946 à 1954 par le Personnel Féminin de l’Armée de Terre (PFAT).

 

Le bunker n°2 sert alors pour le logement des recrues de l’Ecole de Formation des Femmes dans l’Armée Française ainsi que de salle de cours pour les enseignements dispensés et notamment le pliage des parachutes.

 

Ces jeunes filles sont entrainées afin d'être envoyées sur le théâtre des opérations militaires en Indochine.

 

En 1954 à 1966, les PFAT cèdent le bunker à l'OTAN qui installe dans le camp de Margival, la base NATO 2 qui est le Quartier-général du commandement des forces armées de l'OTAN durant la Guerre Froide. Et c'est dans le bunker n°2 qui est rebaptisé "Marie-Jeanne" et accueille l'Etat-major de l'OTAN.

Photographie du passage d'un obstacle de la Piste Rouge situé derrière le bloc 002 Zucarello. Le bunker est visible à l'arrière-plan.
Photographie du passage d'un obstacle de la Piste Rouge situé derrière le bloc 002 Zucarello. Le bunker est visible à l'arrière-plan.

Au départ de la France de l’OTAN en 1966, l'Armée Française reprend le camp, effectue des travaux de modernisation des bâtiments allemands et de l'OTAN et aménage des structures d'entrainement pour y ouvrir un Centre d'Entrainement Commando.

 

Le bunker accueille les formateurs et instructeurs de l’Armée Française du camp de Margival qui est devenu le Centre d’Entrainement Commando n°6 pour le combat urbain.

Le bloc prend alors le nom du bloc 002 "Zucarello"

 

Le bunker est délaissé à la fermeture du Centre d'Entrainement Commando en 1989; et il est définitivement abandonné par l’Armée Française en 1993.

 

Dès lors, pilleurs, vandales, ferrailleurs et collectionneurs de matériels allemands s'en donnent à "cœur-joie" pour dépouiller et dégrader le bâtiment.